Select Your Preferred Language -- Traduire ce Site dans Votre Langue

BIENTÔT, DJIBOUTI AUSSI DIRA "NON" AU NÉPOTISME DE L’ADMINISTRATION INDIRECTE DU PRÊTE-NOM.
"LA LIBERTÉ N'EST JAMAIS ACCORDÉE DE BON GRÉ PAR L’OPPRESSEUR ; ELLE DOIT ÊTRE EXIGÉE PAR L'OPPRIMÉ." -- MLK
DJIBOUTI : REFORMONS L'OPPOSITION AFIN DE POUVOIR UN JOUR REFORMER L'ÉTAT
NOUS CONVIONS CET ÉTÉ 2014, TOUTE L'OPPOSITION À DES ÉTATS GÉNÉRAUX

15 janvier 2010

Le Parti du Ralliement qui va l’égaliser Mr Ali Coubba


Les pages supprimées du site internet du Dr Ali Coubba, sujet de notre précédent Blog, sont de nouveau disponibles à l’adresse suivante : UGUTA-TOOSA et la transition démocratique.

On invite les lecteurs de notre Blog à porter leur propre jugement sur la pertinence de notre analyse antérieure des items 2 et 3 des 7 conditions sine quo nones de la transition démocratique selon le Dr Coubba et son chapitre sur les sujets qui doivent faire l’objet d’un débat national.

Plus que les sujets et leurs substances, c’est l’incohérence et la contradiction de ses pensées qui nous laissent perplexe.
En voici deux exemples, à vous encore d’en juger la mesure :

Le premier item de ses conditions : ‘’1) la tenue d'une conférence nationale où participeront toutes les formations politiques (y compris le FRUD armé et le GED), les associations humanitaires (LDHD), les syndicats autonomes à un débau sur les questions d'intérêt national; ( La radio et la télévsion contribueront à informer l'opinion publique sur les sujets traités)’’.

1.     ‘’Y compris le FRUD armé et le GED’’ : Le GED dénominatif pour Gouvernement en Exil Djiboutien. Un groupe de Djiboutiens qui se sont autoproclamé GED et se sont attribués unilatéralement les fonctions de président, vice président et des chargés de postes ministériels sans consultations aucune avec un décret bien joli en apparence du 17 avril 2003 qui souligne l’absurdité suivante : ‘‘Tous les membres du Gouvernement en Exil sont nommés par décrets signés par le Présdient.’’. Voici l’incohérence, les contradictions et ce que Doléances du Peuple blâme comme de l’opportunisme politique duquel on essai de s’extirper et non de revêtir d’un nouveau costume. Les membres d’un Gouvernement en Exil tirent en général leur légitimité de prétendant à la relève et la stabilité, suite à un congrès ou toute, ou la très grande majorité d’une opposition à un régime se concerte, échange, négocie pour unifier leurs actions et en arriver à un accord commun sur les grandes lignes d’un programme politique, économique et social. Quand cette assemblée s’entend sur un document commun, ils sont habituellement amenés à proposer parmi les plus compétents de ces partis réunis, les membres de la représentation dans la forme d’un gouvernement. Et on a là un dirigeant de parti le Dr Coubba, qui veut légitimiser une entité certes composée de Djiboutien mais sans crédibilité et soutien politique, sinon l’invitation à la conférence nationale aurait été faite dans l’autre sens.
2.     ‘’La radio et la télévsion contribueront à informer l'opinion publique sur les sujets traités’’ : Là encore on ne sait pas à quelle radio, télévision et opinion publique, notre ami Coubba fait référence, mais pour informer le peuple Djiboutien, principaux intéressés par une telle conférence, compter sur l’éveil de la raison d’un dictateur en niant l’absence de media libre à Djibouti démontre encore là, un manque flagrant de maturité et la réflexion qu’exige l’exercice.

Enfin une dernière analyse de cette parodie de la représentation du peuple Djiboutien : 

  • ‘’La diaspora djiboutienne (qui nous a contacté) estime que Uguta-Toosa est le parti politique le mieux placé pour porter ses aspirations.’’ : Croyez le sur parole à défaut de pouvoir vérifier le contenu de la parenthèse, car il a aucune preuve à nous présenter dans cette égocentrisme démesuré de vouloir se présenter comme le seul parti politique le mieux placé, sous entendant que les autres sont mal placés. Je ne sais pas, mais j’ai comme l’impression de lire l’extension d’une voix d’outre-tombe.
  • ‘’Pour conjurer l'éparpillement stérile de notre famille politique, notre parti pratique depuis sa création la politique de la main tendue.’’ : En ce qui concerne l’éparpillement stérile de notre famille politique, c’est exactement ce même constat que notre ami Coubba nous reprochait de dénoncer par son emportement verbal : ‘’de côté facile, pas sérieux, de chou-gras, de quelques excités’’. Mais j’imagine, lorsque c’est Coubba lui-même qui nous rapporte ce constat, on doit présumer que la source est sûre.
  • ‘’Nous avons décidé de rejoindre les rangs de l'ARD. Ce qui évite d'interminables marchandages de boutiquiers. A l'issue des Assises nationales de l'ARD prévues au mois de février 2010, l'accord de principe que nous avons passé au mois d'octobre 2009 (Cf. Uguta-Toosa n° 45) sera légalisé. Toutefois, notre ralliement a un caractère assez spécial. Le sigle de Uguta-Toosa sera conservé à l'étranger pour mobiliser la diaspora et pour le journal électroniqie. Peut-être, jusqu'à la disparition de la dictature djiboutienne, présenterons-nous un "courant politique" toléré au sein de l'ARD ? Tout cela fera l'objet d'un débat entre Uguta-Toosa et ARD.’’ En faisant cette alliance le Dr Coubba justifie son action comme une manière d’éviter ‘‘d'interminables marchandages de boutiquiers’’. Doléances du Peuple ne voit effectivement dans cette entreprise que ce qu’il prétend éviter, le simple marchandage de boutiquier et d’ententes de bas étages dans l’intérêt d’individus que l’opposition nous inflige depuis l’indépendance. N’ayant pu se démarquer ou su partager ses convictions et sa vision politique, le Dr Coubba veut rentrer par la porte arrière de l’ancienne boutique du feu l’agent double Ahmed Dini lors de leurs assises, disons plus exactement à la réunion des élites du clan de l’agent double, pour se faire ‘‘légalisé’’ ou peut être se faire baptiser. Comme il ne peut s’y présenter personnellement, il fera certainement lire ses notes par un représentant, puis se fera nommer par le clan comme président de l’ARD à la place de l’actuel pour toute espèce de raison autre qu’une quelconque capacité de leader et le voila lancé sur la scène nationale tout en restant bien chez lui en France. En attendant qu’on lui déblaye le chemin à la fonction suprême dans ce ‘‘ralliement assez spécial’’ qui va ‘‘légalisé’’ le Dr Coubba, son parti Uguta-Toosa ‘‘le parti politique le mieux placé pour porter nos aspirations.’’, va tout simplement se conserver bien au froid en se réduisant à un SIGLE ‘‘Le sigle de Uguta-Toosa sera conservé à l'étranger pour mobiliser la diaspora et pour le journal électroniqie.’’
  • Maintenant dans le but de rafraichir notre mémoire, garder les choses en perspective et informer les lecteurs, des enjeux sur l’avenir de notre pays qui se joue dans l’arrière cour de l’opportunisme, on est en droit de se pencher selon Dr Coubba sur ce parti du ralliement qu’est l’ARD : Ce parti a été fondé par le feu Ahmed Dini, le même homme responsable de la situation qui nous a été légué par le colonialiste, qui nous a imposé le feu Hassan Gouled et sa dictature, qui est responsable du démembrement du FRUD uni, qui a saboté la position de force de ce même FRUD uni lors des négociations devant un gouvernement à l’agonie, qui par la suite dans sa désinformation et la criminalisation d’une action démocratique à détruit le pouvoir de négociation de la faction du FRUD sur la scène nationale et qui après avoir signé en 2001 le même accord qu’il a longtemps dénigré et avoir renfloué sa caisse dans la bonne grâce du dictateur IOG a élevé ce dernier au rang d’IMAM auquel le peuple devait payer allégeance, malgré qu’il l’accusait auparavant d’avoir ordonné le massacre du peuple du Nord et du viol systématique des femmes. C’est à ce parti que le Dr Coubba c’est rallié pour ce faire légaliser.

Doléances du Peuple, contrairement à Mr Coubba, n’exige aucune dissolution de parti politique formé de Djiboutiens(nes), quelque soit le passé obscur de son fondateur, mais sans ambigüité aucune, désire voir l’actuel président de l’ARD se démarquer publiquement de la politique du fondateur de son parti et de son œuvre, faire le point sur les actions passées de ce fondateur et leurs conséquences sur le pays et convaincre le peuple ‘‘de sa bonne moralité selon l’article 8 du statut de son parti’’ en rassurant les sceptiques: En quoi la politique de l'ARD post Ahmed Dini sera différente du passé sombre de celui qui en a rédigé le statut?

Bien à vous,
DOLÉANCES DU PEUPLE DJIBOUTIEN :        PLAN D’ACTION POUR UN FRONT COMMUN.
Blog: Doleancesdupeupledjiboutien.blogspot.com

2 <<< VOS COMMENTAIRES:

Anonyme a dit...

Chers amis anonymes,

Qui que vous soyez, cessez de salir la mémoire d'un homme d'état: AHMED DINI AHMED.

Vous pouvez discutez certaines de ces décisions (à fortiori et comme historiens si vous avez le profil). Hélàs ce n'est pas ce vous faites.

Pour être crédible "doléances" anonymes sorties tout droit du néant, il faut que vous vous soumettiez à l'épreuve de la comparaison. Dini d'un côté, vous, de l'autre.

Dini, on le connaît, on peut être pour, on peut être contre. Mais alors, vous sortez d'on ne sait ou. Vous êtes sans nom ni visage ni bilan. Vous commencez à faire des grandes déclarations. Je trouve qu'il y a beaucoup de questions que l'on est en droit de se poser sur vous, votre projet et sa motivation!

Vous vous attaquer à plus de 40 ans de combat de tous les jours. Ça demande bien plus que de la simple paraphrase pour en dire quelque chose qui tienne.

J'ignore ce que vous voulez et encore moins qui vous êtes, mais je vous prie de ne pas éclabousser ce monument du paysage politique de notre pays qu'était feu AHMED DINI AHMED.

Que Allah le place parmi les bienheureux.

Un djiboutien.

Des Djiboutiens (nes) a dit...

SVP, quand vous avez le désir de répondre ou de vous impliquer dans un débat, essayez d’abord de prendre le temps de la réflexion et préparez votre intervention dans le style, les ressources et prenez soins de démontrer une certaine crédibilité. Je m’explique :

En partant du faite qu’on ne soit pas un parti politique en tant que tel et qu’on n’a de compte à rendre qu’à notre conscience citoyenne, c'est-à-dire ayant tous le même le droit et le même statut à la parole, la pensée et la critique que vous ou tout autre citoyen Djiboutien, dites nous :

1. Pourquoi vous, une personne, vous auriez le droit de nous répondre et de jugez des compatriotes comme vous dans votre propre ‘’anonymat sortie tout droit du néant’’, tandis que vous nous refusez cette même liberté d’expression et de juger de faits connus par tous. À moins que vous pensiez être plus Djiboutien(ne) et plus en droit de parler de la politique de ce pays que notre Collectif dont vous ignorez tout. (Pour la définition de ‘’Collectif’’, je vous réfère au dictionnaire ou notre Blog du 5 Janvier.)
2. Et depuis quand fallait-il qu’un citoyen ayant subit les frasques de cette homme et ces bêtises monumentales, qui ont fais reculer son peuple dans l’histoire, doit être un historien pour s’exprimer sur son vécu. Non, permettez moi de vous dire, c’est sans doute votre lien familiale avec l’homme qui parle et non des faits basés sur le passé de cette homme. Tout ce qu’il ya de monumentale dans ce traitre à son peuple et sa nation est, son narcissisme aveugle au service du complexe de sa petite personne qu’il a toujours voulu élevé au titre du sauveur de la nation sans jamais se préoccuper d’autrui ou des conséquences de tous ce qu’il a entrepris en politique. Pour avoir un début de preuve à ce comportement, vous n’avez qu’à lire son entrevue avec le Dr Ali Coubba. Juste avec certaines de ses déclarations dans ce livre, il aurait passé pour un traitre notoire devant toute justice Républicaine.
3. Et puis, je vous ferai cette confidence : Mr Ahmed Dini n’ayant pas été un prophète mais plutôt un homme public, comme tout homme politique ou public il est sujet aux critiques, à moins que vous ayez la même mentalité qu’IOG. Et comme vous faites références aux talents d’historien, je vous rappellerai seulement, que les historiens ne parlent pas seulement des vivants mais aussi des morts, quand ces mêmes morts ont été de leur vivant des figures politiques, quelque soit leur bilan.
4. Et enfin si ce Dini a eu lui, l’indécence de juger les combattants de la première heure du FRUD qui lui ont sauvé la vie de ‘’CAGABA’’, détruit l’Association Afar du Canada qui supportait un geste démocratique reconnaissant cette faction du FRUD comme opposition à Djibouti pour enfin venir demander publiquement au peuple de suivre leur IMAM, le même homme qu’il accusait par le passé, d’avoir ordonné le massacre des Afars et le viol collectif de leurs femmes, pourquoi refuseriez vous à ces citoyens de porter un regard sur ce passé obscur de l’homme. Si vous avez omis cette épisode, faite moi signe je vous enverrai SANS L’ÉCLABOUSSER la vidéo de votre MONUMENT DU PAYSAGE POLITIQUE, ENTRAIN d’ÉLEVÉ IOG AU TITRE DE IMAM.

En ce qui concerne vos prières pour cet homme, vous êtes en droit de le faire.
Notre résolution ce résume à : N’ayons pas eu la chance de l’amener devant les tribunaux de la République pour qu’il réponde de ces actes comme citoyen comment évitera t-il la justice du seul et unique juge d’outre-tombe pour tout le mal direct et indirect qu’il a prescrit à son peuple.

DOLÉANCES DU PEUPLE DJIBOUTIEN

Djibouti : IOG visite ses exilés, 2 Manifestations pour lui rendre la politesse

Gouverner ; l'art de prévoir le futur d'une Nation, ne rien prévoir c'est courir à sa perte.

« ABDOURAHMANE BACHIR ; JE L'AI FABRIQUÉ DE TOUTES PIÈCES EN CROYANT BIEN FAIRE. », Dixit IOG

« SI DIEU A ACCEPTÉ QU’IL Y AIT LE DIABLE, POURQUOI REFUSERAIS-JE QU’IL Y AIT UNE OPPOSITION » - IOG

Djibouti : L’opposition politique doit prendre acte de sa propre léthargie

DJIBOUTI : EN 37ANS, ONT RIEN NOTÉ DE GROSSIER - AMNÉSIE TOTALE - INVITENT UN 3ème ET REBELOTE

DJIBOUTI : LE RÉGIME DU PRÉFET IOG, TOURNERA ENCORE SON REGARD POUR SAUVER SA TÊTE

DJIBOUTI : UNE PAIX SANS JUSTICE EST ILLUSION, UN PARDON SANS JUSTICE EST UNE BOMBE À RETARDEMENT

DJIB : UN CIRQUE MÉDIA SANS QUE LE PROXY NE DISE MOT, SUR CE QUE LUI ET SES PARRAINS NOUS RÉSERVENT

DJIBOUTI : L'ESCROQUERIE DU MACHIN USN !!!

M. GUELLEH, ÇA COUTERAIT QUOI DE FINANCER L’AVENIR DE CES FUTURS CHAMPIONS DE LA RÉPUBLIQUE ?

DJIBOUTI : L'USN ET SES OPPORTUNISTES, EXIGENT DE NOUS, QU’ON ENTRETIENNE LA MÊME VOYOUCRATIE

PREMIÈRE D'UNE NOUVELLE CHRONIQUE PAR L'IMAGE, INTITULÉE : "" C'EST QUOI ÇA GUELLEH ??? ""

ASSEMBLÉE DE PAILLE FRUIT DE L’INSUFFISANCE & COMITÉS FANTÔMES, LE MACHIN USN SE VEUT DISTRAIRE

LE PRIDE N’EST PLUS SEUL À POSER DES QUESTIONS & REMETTRE EN CAUSE LA LÉGITIMITÉ DE LA DIRECTION USN

Ahmed Youssouf à l’USN -- JOUE LE MÊME RÔLE QUE -- Hassan Omar GAQANLO à l’UMP

SIGNIFIONS EXPRESSÉMENT LE REJET DE L’AGENDA USN, CONCOCTÉ ENTRE LES MÊMES MANIPULATEURS DE L'UAD

DJIBOUTI : UMP & USN, 2 FACES DE LA MÊME MÉDAILLE, AVEC LES MÊMES VICES, ÉGOS ET AMBITIONS

DJIBOUTI : VICTIMISATION, REFUS DE L’ENGAGEMENT ET UNE EXPRESSION SECTAIRE MANIPULATRICE DES JEUNES

UN PATRIOTE INVESTIT DANS SON PEUPLE, NON HORS FRONTIÈRES, IL EST TEMPS QU'ON EN EST UN, À DJIBOUTI

DJIBOUTI : NOUS CONVIONS CET ÉTÉ 2013, TOUTE L'OPPOSITION À DES ÉTATS GÉNÉRAUX

DJIBOUTI : CITOYENS POUR LE CONSENSUS NATIONAL (CCCN) POUR UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION RESPONSABLE

Une Source Infinie de Vidéos sur La Corne.

Loading...

Djibouti : Le Déni de Justice et la Lutte contre un autre Pirate de la FrancAfrique

MALI : STRATÉGIE INNOVÉE : PROBLÈME - RÉACTION - SOLUTION - PAYEMENT DES COÛTS

LA RECOLONISATION DU 21ème SIÈCLE - FRANCE VS CÔTE D'IVOIRE

LA RECOLONISATION DU 21ème SIÈCLE - FRANCE-OTAN VS LIBYE

Actualités et Évènements dans le Monde

Please Sign Today To Support Those for a Democracy in Djibouti - Africa

Amender une Constitution afin de rester au Pouvoir et Refuser l’Alternance c’est de la Tyrannie..
OBAMA : "Make no mistake: History is on the side of these brave Africans, not with those who use coups or change constitutions to stay in power.......... Africa doesn’t need strongmen, it needs strong institutions."
<= THE PRICE OF SILENCE & INACTION IS MUCH TOO HIGH =>
FaceBook Petition for the benefit of Amnesty International USA, if You Wish to Join Protect The Human

""Il y a un temps pour RÉFLÉCHIR, un temps pour SENSIBILISER, un temps pour ÉPILOGUER et un temps pour AGIR contre le RPP : RASSEMBLEMENT DES PILLARDS DU PEUPLE.""
Téléchargez sur SkyDrive le CONTRAT JURIDIQUE ET MORAL avec le peuple de DE DJIBOUTI, afin de rassurer la population sur les INITIATIVES qui seront mises de l'avant AU DÉPART D'IOG : FEUILLE DE ROUTE (PDF)

UNE OPPOSITION RESPONSABLE ET CRÉDIBLE.

Le parti PRIDE appelle l’opposition à assumer pleinement son rôle. Lançons l’organisation d’un Congrès qui unira nos efforts, nous donnera la crédibilité nécessaire et l’appui de la communauté internationale pour une transition exigeant non seulement le respect de la constitution mais aussi la reforme du scrutin électoral et les dispositions préalables pour en assurer la transparence avant les prochaines élections de 2011.


Le peuple veut voir une opposition responsable autour d’une table ronde ou chaque parti sera représenté par 5 membres de leur direction et d’observateurs Djiboutiens.


Chaque parti tout en gardant ses affiliations, contribuera à édifier un document fort, engageant et prometteur, ralliant la population Djiboutienne toute entière dans sa diversité, contre le ballon vide d’IOG, à la mode Ukrainienne. Le document final signé par les parties, sera soumit aux pays médiateurs choisis au Congrès et aux institutions internationales.


DE LA SAGESSE, UNE VISION ET DU COURAGE, EST-CE TROP DEMANDER?


Le rôle de ces observateurs Djiboutiens comme la préparation du congrès, sera confié à une agence spécialisée dans l’exercice de cette fonction et un comité ou une entité neutre assumera la coordination et la préparation des documents du Congrès, entre cette agence et les parties ayants exprimées leur volonté d’y participer.


Dans un souci de transparence et de tenir le peuple informé, à défaut d’être diffusés en direct sur l’internet, tous les travaux de ce congrès doivent être vidéo-enregistrés.


Par le PRIDE : Parti Républicain pour l’Innovation Démocratique et l’Écologie : PLAN D’ACTION POUR UN FRONT COMMUN.

Ce site Blogger est compatible à 100% qu'avec le navigateur Mozilla Firefox.

CONSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI : EN FRANÇAIS ENGLISH

Présenté à toutes les Ambassades et Consulats de France dans le monde -- Memorandum du 28 Sept 2010.pdf.